Newsletter

Soyez informer des opportunités en temps réel.


Emploi


APPEL A CANDIDATURES - CONCOURS D'ENTREE A L'ENA


LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE
Vu l’ordonnance n° 79-27/PR-ENA du 5juillet 1979, portant réorganisation de l’Ecole Nationale d’ administration ;
Vu l’ordonnance n°81-03/PR-ENA du 1er avril 1981, modifiant et complétant l’ordonnance n°79-27/PR-ENA du 5 juillet 1979 ;
ARRETE :
Article 1er : les concours externe et d’entrée au cycle II (promotion 2013-2016) de L’Ecole Nationale d’Administration, sont ouverts le lundi  27 mai 2013, dans les centres de Lomé et de Kara, aux candidats de nationalité togolaise des deux sexes, dans les options suivantes :
a)CANDIDATS ETUDIANTS
Section : Administration Générale
Section : Administration du Travail et Lois Sociales
b) CANDIDATS FONCTIONNAIRES
Section : Administration Générale
Section : Administration du Travail et Lois Sociales
Section : Douanes
Section : Finances et Trésor
Section : Impôts.
Article2: Les dates d’écrits sont prévues pour le mardi 09 et le mercredi 10 juillet 2013 dans les centres de Lomé et de Kara.
Article3: Ces concours comporteront :
I/-EPREUVES ECRITES D’ADMISSIBILITE
1-Candidats Etudiants
A-Epreuve commune à toutes les options :
Une dissertation sur un sujet d’ordre général (durée : 4 heures coef.4) ;
Culture générale (durée : 1 heure coef.1)
Résumé de texte (durée : 2heures coef. 2).
2-Candidats Fonctionnaires ou non Fonctionnaires
B- Epreuve commune à toutes les options
1° Une dissertation française portant sur la pensée d’un auteur ou le commentaire d’un texte de littérature (durée : 4heure coefficient 4) ;
2° La rédaction d’une note à partir des éléments d’un dossier (durée : 2heure coefficient 2)
3°Une épreuve portant sur des notions du statut général de la fonction publique ou l’organisation administrative et économique du Togo (durée 2 heures coefficient 2) ;
4° Une traduction en français d’un texte anglais (facultatif durée 1 heure)
II/-EPREUVES ORALES
Les candidats admis à l’écrit subiront une interview de 10 à 15 minutes portant sur l’actualité du monde contemporain, avec les membres du jury (Coefficient 1).
N.B. : la note de l’épreuve facultative n’intervient dans le total des points que dans la mesure où le candidat a obtenu la moyenne de 10/20 dans les matières obligatoires. Il n’est tenu compte que des points supérieurs à la moyenne de 10/20 et ce dans la limite maximale de 5 point (Agents de l’Etat).
Article 4 : Condition à remplir :
1. Conditions générales
Etre de nationalité togolaise ;
N’avoir jamais passé le concours plus de trois fois
2. Conditions particulières
   a)- Candidats Etudiants
Etre âgé de 28 ans au plus à la date du concours ;
Etre titulaire du baccalauréat deuxième partie.
1-Candidat agent de l’Etat
Etre âgé de 40 ans au plus 1er janvier 2013 ;
Etre fonctionnaire titularisé dans la catégorie B et justifier de cinq (5) années de services effectifs au 1er janvier 2013.
2-Agents non fonctionnaires
Etre agent permanent titulaire d’un diplôme de fin d’études de l’enseignement du troisième degré, âgé de 40 ans au plus et justifier de cinq (5) ans de service effectifs au 1er janvier 2013 après l’obtention du diplôme.
NB. : Aucune dérogation ne sera accordée aux conditions fixées.
Article 5 : Constitution du dossier de candidature :
Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes :
1° une demande manuscrite signée du candidat avec le numéro de contact et timbrée à 500 francs (timbre fiscal) ;
2°une copie certifiée conforme timbrée de l’acte de naissance ou toute autre pièce en tenant lieu ;
3° un duplicata du certificat de nationalité togolaise (nouvelle formule) ou une copie certifié conforme timbrée du certificat de nationalité togolaise (ancienne formule) ;
4°une copie certifiée conforme timbrée du certificat de nationalité togolaise (ancienne formule) ;
5° un certificat médical datant de moins de trois (3) mois délivré par la médecine du travail ou par un médecin compétent en la matière et remplissant les conditions fixées par le code de la Santé Publique (CSP) ;
6°deux (2) photo d’identité ;
7°Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois (Etudiant) ;
8°Une ampliation de l’acte portant nomination, intégration dans la catégorie B ou décision d’engagement à la hors catégorie (agent de l’Etat) ; 
9* Une attestation de prise de service (agent de l’Etat) ;
10* Une autorisation de l’année en cours du Ministre de tutelle portant mention de l’option retenue (agent de l’Etat) ;
11* Une quittance de cinq mille (5000) F CFA, attestant le paiement des droits d’inscription, après vérification du dossier.
Cette quittance est délivrée par le service comptable du Ministère ou par la Direction Régionale du Travail et Lois Sociales de Kara.
N.B. : Aucun dossier de candidature ne sera retiré après la proclamation des résultats.
Article 6 : les demandes qui seront adressées au Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, doivent préciser obligatoirement le centre ou le candidat  désire composer. Par ailleurs, les candidats  (Agent de l’Etat), doivent en outre faire mention de l’option retenue par le Ministre de tutelle.
Article 7 : La date limite pour le dépôt du dossier de candidature est fixée au mardi 25 juin 2013 à 17 h 00. 
Article 8 : tout candidat inscrit dans un centre donné doit obligatoirement composer dans ce centre.
Article 9 : le nombre de places mises au concours est fixé comme suit :

a) CANDIDATS ETUDIANTS
Administration Générale : 15
Administration du Travail et Lois Sociales : 12
b) CANDIDATS FONCTIONNAIRES
Administration Générale : 10
Administration du Travail et Lois Sociales : 10
Douanes : 05
Finances et Trésor : 10
Impôts : 05
L’accès à la salle d’examen est subordonné à la présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.
Article 10 : le présent arrêté sera publié é au journal Officiel de la République togolaise.
  
II- LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE
Vu l’ordonnance n° 79-27/PR-ENA du 5juillet 1979, portant réorganisation de l’Ecole Nationale d’administration ;
Vu l’ordonnance n°81-03/PR-ENA du 1er avril 1981, modifiant et complétant l’ordonnance n°79-27/PR-ENA du 5juillet 1979 ;
ARRETE :
Article 1er : les concours externe et d’entrée au cycle II (promotion 2013-2016) de L’Ecole Nationale d’Administration, sont ouverts le lundi  27 mai 2013, dans les centres de Lomé et de Kara, aux candidats de nationalité togolaise des deux sexes, dans les options suivantes :
a)CANDIDATS ETUDIANTS
Section : Administration Générale
Section : Administration du Travail et Lois Sociales
b) CANDIDATS FONCTIONNAIRES
Section : Administration Générale
Section : Administration du Travail et Lois Sociales
Section : Douanes
Section : Finances et Trésor
Section : Impôts.
Article2: Les dates d’écrits sont prévues pour le mardi 09 et le mercredi 10 juillet 2013 dans les centres de Lomé et de Kara.
Article3: Ces concours comporteront :
I/-EPREUVES ECRITES D’ADMISSIBILITE
1-Candidats Etudiants
A-Epreuve commune à toutes les options :
Une dissertation sur un sujet d’ordre général (durée : 4 heures coef.4) ;
Instruction civique (durée : 3heures coef.3).
B-Epreuves de spécialités :
a)Section : Administration
Administration générale
1Droit administratif (durée : 3heures coef.3) ;
2 Finances publiques (durée : 3heures coef.3).
Administration du Travail et Lois Sociales
1Droit administratif (durée : 3heures coef.3) ;
2Droit du travail (durée : 3heures coef.3) ;
2- Candidats Fonctionnaires                    
C- Epreuve commune à toutes les options :
Une dissertation sur un sujet d’ordre général (durée : 4 heures coef.4) ;
Finances publiques (durée : 3heures coef.3).
D- Epreuves de spécialités :
e)Section : Administration 
Administration générale
1*Droit administratif (durée : 3heures coef.3) ;
2*Institution politiques togolaise (durée : 3 heures coef.3)
Administration du Travail et Lois Sociales
1*Droit administratif (durée : 3heures coef.3) ;
2*Droit du travail (durée : 3heures coef.3) ;
f) Section : Economie et Finances
1*Comptabilité générale (durée : 3heures coef.3) ;
2*Economie Internationale (durée 3 heures coef.3).
II/-EPREUVES ORALES
Les candidats admis à l’écrit subiront une interview de 10 à 15 minutes portant sur l’actualité du monde contemporain, avec les membres du jury (Coefficient 4).
Article 4 : Condition à remplir :
1. Conditions générales
Etre de nationalité togolaise ;
N’avoir jamais passé le concours plus de trois fois
2. Conditions particulières
   a)- Candidats Etudiants
Etre âgé de 30 ans au plus à la date du concours ;
Etre titulaire d’une maitrise/Licence LMD.
b)-Candidat Fonctionnaires
.Fonctionnaire de la Catégorie A2
Etre âgé de 40 ans au plus 1er janvier2013 ;
Etre fonctionnaire titularisé dans la catégorie A2 et justifier de six (6) année de services effectifs au 1er janvier 2013.
N.B : Aucune dérogation ne sera accordée aux conditions fixées. Article 5 : Constitution du dossier de candidature :
Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes :
1° une demande manuscrite signée du candidat avec le numéro de contact et timbrée à 500 francs (timbre fiscal) ;
2°une copie certifiée conforme timbrée de l’acte de naissance ou toute autre pièce en tenant lieu ;
3° un duplicata du certificat de nationalité togolaise (nouvelle formule) ou une copie certifié conforme timbrée du certificat de nationalité togolaise (ancienne formule) ;
4°une copie certifiée conforme timbrée du certificat de nationalité togolaise (ancienne formule) ;
5° un certificat médical datant de moins de trois (3) mois délivré par la médecine du travail ou par un médecin compétent en la matière et remplissant les conditions fixées par le code de la Santé Publique (CSP) ;
6°deux (2) photo d’identité ;
7°Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois (Etudiant) ;
8°Une ampliation de l’acte portant nomination ou intégration dans la catégorie A2 (agent de l’Etat) ; 
9* Une attestation de prise de service du candidat fonctionnaire initialement nommé dans la catégorie A2 (agent de l’Etat) ;
10* Une autorisation de l’année en cours du Ministre de tutelle portant mention de l’option retenue (agent de l’Etat) ;
11* Une quittance de cinq mille (5000) F CFA, attestant le paiement des droits d’inscription.
Cette quittance est délivrée par le service comptable du Ministère ou par la Direction Régionale du Travail et Lois Sociales de Kara.
N.B. : Aucun dossier de candidature ne sera retiré après la proclamation des résultats.
Article 6 : les demandes qui seront adressées au Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, doivent préciser obligatoirement le centre ou le candidat  désire composer. Par ailleurs, les candidats  (Agent de l’Etat), doivent en outre faire mention de l’option retenue par le Ministre de tutelle.
Article 7 : La date limite pour le dépôt du dossier de candidature est fixée au mardi 25 juin 2013 à 17 h 00. 
Article 8 : tout candidat inscrit dans un centre donné doit obligatoirement composer dans ce centre.
Article 9 : le nombre de places mises au concours est fixé comme suit :
a)CANDIDATS ETUDIANTS
Administration Générale : 15
Administration du Travail et Lois Sociales : 12
b) CANDIDATS FONCTIONNAIRES
Administration Générale : 10
Administration du Travail et Lois Sociales : 10
Douanes : 05
Finances et Trésor : 10
Impôts : 05
L’accès à la salle d’examen est subordonné à la présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.
Article 10 : le présent arrêté sera publié é au journal Officiel de la République togolaise



Conseils pour réussir son entretien d'embauche


L’entretien est une étape du processus de recrutement. C’est un moment important aussi bien pour le candidat que pour l’entreprise. Il permet au recruteur d’identifier les réelles motivations du candidat et aussi de voir si ce dernier est adapté ou non au poste à pourvoir. Il permet au candidat de se vendre mais c’est aussi l’occasion pour lui d’obtenir un peu plus d’informations sur le poste et aussi sur l’entreprise.
Pour bien appréhender cet instant et mettre toutes les chances de son côté, le candidat doit pouvoir respecter certaines consignes avant, pendant et après l’entretien.
Avant l’entretien
Un entretien se prépare. Aussi, quelques jours avec cette étape cruciale, le candidat doit s’occuper de certains points :
• Il doit avant tout se connaitre. Et cela se fera à travers une introspection. C’est un bilan personnel qui lui permettra de mettre en exergue ses qualités aussi bien intrinsèques que cognitives notamment : sa formation, ses motivations, ses expériences professionnelles, ses activités extra professionnelles et ses traits de personnalité.
• Il doit s’informer sur l’entreprise pour ne pas donner l’impression d’être là par hasard. Il est donc nécessaire de connaitre les activités principales de l’entreprise, son chiffre d’affaires, son positionnement sur le marché et sa culture. Grâce à ces informations, il sera plus facile d’aborder des questions relatives à l’entreprise lors de l’entretien.
• Il doit être capable de cibler les savoirs, savoir être et savoir faire requis pour le poste. Une fois identifiés, il faut les confronter avec ses compétences personnelles.
• Le candidat doit se préparer au jeu de question-réponses qui se fera lors de l’entretien. Certaines questions reviennent fréquemment pendant les entretiens notamment : Pourquoi vous choisirait on ? Parlez nous de vous. Quels sont vos atouts ? Pourquoi avez-vous choisi notre entreprise ? Le candidat doit être prêt à y apporter des réponses concrètes.
• Il est nécessaire de vérifier sa garde robe la veille de l’entretien afin de choisir des vêtements corrects, dans lesquels on se sentira à l’aise. Des vêtements longs et assez lourds seraient adéquats car on ne sait pas à l’avance si la salle sera climatisée (un tailleur par exemple).
• Il est indispensable de bien se reposer la veille pour ne pas être fatigué le lendemain et ainsi perdre tous ses moyens.
 Le jour de l’entretien il faudra éviter les tenues provocantes. C’est un entretien important et sérieux, vous devez donc être vêtu correctement.
Il est conseillé au candidat d’arriver au moins dix (10) ou quinze (15) minutes en avance afin d’éviter de courir pour rattraper l’heure ; ce qui aurait pour conséquence de vous faire perdre tout vos moyens et en plus, vous dégoulinerez de sueur ce qui n’est pas du tout à votre avantage.
Dans la salle d’attente, concentrez-vous sur ce qui vous attend, ne paniquez pas. Gardez en tête que si vous avez été appelé pour un entretien, c’est que votre dossier a déjà retenu leur attention. Il s’agit donc ici de se maitriser et d’éviter de succomber au stress.
Ne soyez pas impatient, lorsque ce sera à votre tour, quelqu’un viendra vous chercher et vous introduira dans la salle d’entretien.
Habituellement, pour les grandes entreprises, vous pourrez y trouver le responsable du service Ressources Humaines, le responsable hiérarchique du poste pour lequel vous postulez et une troisième personne qui pourrait être le chargé du recrutement ou un psychologue. Dans d’autres cas, s’il s’agit d’une petite structure, vous pourrez être reçu par le Directeur seul ou par un responsable.
Pendant l’entretien
C’est ici que vous devez commencer à vous vendre par votre tenue, votre attitude, votre expression et vos arguments.
En arrivant dans la salle, vous devez être courtois et poli : saluer les personnes présentes et attendre que l’on vous demande de vous asseoir et de prendre la parole.
Ici encore, il ya quelques règles à respecter : Ne pas s’affaler sur sa chaise, s’asseoir droit, les pieds bien plats sur le sol pour montrer que l’on a confiance en soi.
Eviter de trop rire ou de trop sourire. Être sérieux mais pas crispé ce qui pourrait être interprété comme une montée de stress et une mauvaise maitrise de soi.
L’écoute attentive des questions est primordiale avant de donner des réponses. Ayez votre CV avec vous mais pas sous vos yeux. On parle de Curriculum Vitae qui signifie « parcours de vie », c’est le votre, vous êtes donc sensé le maitriser.
Au fur et à mesure de l’entretien, des questions viendront de chacune des personnes présentes (dans le cas où y en a plusieurs). Toutes ces questions ont leur importance et il vous devez donc y répondre le plus naturellement possible. Si la réponse que vous donnez ne satisfait pas le recruteur, ou si il veut avoir des suppléments d’informations, il aura tendance à reformuler ou à approfondir la question. Vous n’avez donc aucuns soucis à vous faire.
Lorsque vous répondrez à des questions, il faudra regarder vos interlocuteurs. Il ne s’agit pas ici de les dévisager ou de fixer intensément mais de les balayer du regard.
Le plus important pendant l’entretien est de garder son calme, de bien répondre aux questions, d’être à l’aise. A la fin de l’entretien, remercier sans emphase, saluez les personnes présentes et partez.